Accueil > Actualités

Gaza retient son souffle face à l’épidémie de corona virus

mercredi 11 mars 2020

Il n’y a pour le moment aucun cas de corona virus à Gaza, et heureusement car ce serait une catastrophe sans nom, étant la pénurie de médicaments liée au blocus, estime l’OMS.


Grave pénurie de médicaments dans les hôpitaux de Gaza

“Gaza est l’un des endroits les plus densément peuplé au monde, et notre système de santé est déjà à genoux, en raison du blocus. Nous redoutons donc une transmission très rapide si des cas se produisent", a indiqué le Dr. Yousef Abu El-Reesh au quotidien britannique "The Independent".

Le ministère de la santé de Gaza a recommandé aux Gazaouis qui reviendraient d’Egypte ou d’Israël de s’isoler même s’ils ne sont pas malades.

Les cas de contamination sont déjà nombreux en Israel, où 80.000 personnes seraient à l’isolement, et en Egypte où 55 cas, dont un décès, ont été déclarés.

Du coup, le ministère de la santé de Gaza a installé une zone de quarantaine à Rafah, à la frontière de l’Egypte pour celles et ceux qui en reviendraient.

Etant donné le blocus qui pèse sur Gaza depuis bientôt 14 ans, et qui emprisonne les deux millions de Gazaouis, les déplacements à l’étranger sont très rares.

Le responsable de l’OMS à Gaza vient de déclarer qu’il n’existe que 50 tests de détection dans toute la bande de Gaza et une centaine de masques de protection pour les professionnels qui seraient amenés à traiter des patients positifs.

Plus de la moitié des médicaments essentiels sont désormais manquants, dont les antibiotiques.

Le ministère de l’Education de Gaza a annoncé une fermeture de 5 jours de toutes les écoles et jardins d’enfants, tandis que les universités vont suspendre les cours pendant un mois.

Source : The Independant

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0