Accueil > Actualités

Après les avoir traînés dans la boue, le parti de Benny Gantz lorgne du côté de la Liste Arabe Unie...

jeudi 5 mars 2020

"Malgré toutes les ignominies passées, le parti de Gantz fait de l’œil à la Liste Arabe Unie pour s’assurer une majorité au parlement. Mais avant de signer, les représentants palestiniens doivent se poser sérieusement la question de ce qu’impliquerait une telle alliance", écrit Odeh Bisharat dans le quotidien Haaretz.


Benny Gantz, le représentant du soi-disant "centre"

"Dans le nouveau testament, Pierre désavoue trois fois Jésus avant le chant du coq. Ici le parti Kahol Levan a désavoué les arabes un nombre incalculable de fois. Ils ont même mené de front la campagne de leur diabolisation. Le gouvernement de Netanyahou est allé jusqu’à les accuser de vouloir exterminer les juifs. Mais Kahol Levan, "l’alternative" de Benny Gantz, n’est pas en reste en qualifiant les arabes de "sauvages de la jungle, supporters du terrorisme", rappelle Odeh Bisharat.

"Pourtant quand vint le moment de vérité, Yael German, qui représente le parti au parlement, n’a pas eu de scrupules à demander le report de l’annonce des résultats finaux, au cas où la Liste Arabe Unie gagnerait un siège aux dépens du Likoud. Et bien ! Voilà que ceux que l’on n’aurait pas hésité à lyncher en place publique quelques jours avant sont désormais les sauveurs du pays face à l’extrême-droite !

Les Arabes ont donc à charge de sauver l’état juif. Comme il est pratique de les avoir à la maison pour faire le sale boulot, pour se défouler et maintenant pour sauver la demeure ! Combien mystérieux sont pas les chemins de l’absurdité !

Après tout ça, les leaders de Kahol Levan ne peuvent espérer une coopération sans excuses publiques auprès des leaders de la Liste Arabe Unie. Il va aussi falloir pour les quatre dirigeants du parti (dont trois généraux) se laver de tout le racisme et la condescendance qui les a caractérisés jusqu’ici. Et pour ce faire, il en faudrait du savon !

Certes, la population arabe a des intérêts en commun avec les anti-Netanyahou. Ce dernier monte non seulement les Arabes et les Juifs les uns contre les autres, mais applique également le même principe de division entre communautés juives.

Mais alors que les Arabes s’engagent dans le combat, il faut qu’ils s’interrogent d’abord sur ce camp s’ils comptent le rejoindre.

Car ceux que la Liste Arabe Unie pourrait bientôt rallier ont applaudi des deux mains le plan de Trump, mis sur pied dans le bureau de Netanyahou et qui anéantit toute possibilité de voir un jour un état palestinien indépendant, en légalisant la colonisation (un crime de guerre, soit dit en passant).
D’autant que Benny Gantz et ses comparses pourraient bien s’allier aussi avec Ayelet Shaked, Belazel Smotrich et Naftali Bennett.

Un dicton arabe conseille de s’accrocher à sa mauvaise fortune, pour ne pas risquer pire...

Rien de mieux ici pour conclure que d’évoquer le poème "Alexandria" de l’Egyptien Ahmed Fouad Negm quand il parle d’hommes qui, s’ils sont "trahis par leur époque, ne trahissent jamais". Car les années passant, la population arabe a appris à se positionner du bon côté, du côté de ceux qui défendent la liberté, la justice et la dignité. Trahis plus d’une fois, ils n’ont jamais trahi leur devoir d’humanité."

Par Odeh Bisharat

(Traduit par Sarah V. pour CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0