Accueil > Actualités

Gaza : les patients atteints de thalassémie en danger de mort

mercredi 4 mars 2020

Blagues sur le coronavirus mises à part, l’absence de médicaments disponibles contre la thalassémie dans la bande de Gaza met actuellement en jeu la vie de ces patients.


C’est un danger mortel qui menace les patients gazaouis atteints de thalassémie, car les médicaments dont ils ont besoin manquent terriblement, du fait du blocus et de l’inaction de l’Autorité Palestinienne, alertent Le Centre Palestinien pour les Droits Humains (PCHR) et le Palestinian Medical Relief Society (PMRS).

La thalassémie ou "anémie méditerranéenne" affecte 309 personnes à Gaza, dont 86 enfants. Cette maladie exige des transfusions sanguines régulières qui provoquent un excès de fer dans le corps. Et les médicament à même d’expulser cet excès de fer ne sont plus dispensés régulièrement, depuis un an, dans la bande de Gaza.

La pénurie touche actuellement :
- 53% de la Desferrioxamin 500 mg, (en administration intraveineuse ou sous-cutanée)
- 100% pour Deferasirox 500 mg, (prise orale)
- et 90% pour Deferasirox 250 mg, (prise orale).

Les patients ne recevant plus les doses adéquates et régulières de ces médicament sont menacés de dysfonctionnement du coeur, du foie et du pancréas, c’est à dire de mort, soulignent le PCHR et le PMRS, qui pressent le ministère de la santé de Ramallah de fournir au plus vite ces médicaments à la bande de Gaza.

Ils demandent à l’Autorité Palestinienne d’assumer ses responsabilités et de respecter le droit à la vie des Gazaouis.

Ils en appellent également à la communauté internationale et aux organisations humanitaires pour qu’elles fassent pression sur Israël afin que soit levé le blocus de Gaza, que les tous les médicaments et le matériel médical nécessaires puissent être importés, et que les patients puissent se déplacer à l’étranger pour se faire soigner.

Source : communiqué de presse du PCHR et du PMRS

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0