Accueil > Actualités

Les manoeuves américaines pour empêcher Jeremy Corbyn de gagner les élections

jeudi 13 juin 2019

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a fait savoir qu’il empêcherait Jeremy Corbyn, le leader travailliste britannique d’arriver au pouvoir. En Grande-Bretagne, on apprécie très moyennement ce genre d’ingérence...

A gauche, comme à droite, les révélations du Washington Post sur les propos tenus par Mike Pompéo lors d’une réunion avec des dirigeants du lobby pro-israélien à New York, font scandale.

"Mépris dangereux pour la démocratie", "ingérence effrayante dans les affaires de notre pays", les critiques sont acerbes.

Interrogé sur ce qu’il ferait si Corbyn (Labour Party) gagnait les prochaines élections en Grande-Bretagne, Pompeo a répondu : "Nous n’attendrons pas qu’il en soit arrivé là pour agir". "C’est trop risqué et trop difficile après la victoire".

Traité de "clown arrogant " par des dirigeants de Labour, certains d’entre eux
ont déclaré qu’il s’agit “d’un avertissement d’entrave à l’arrivée de Corbyn au pouvoir qui doit être pris très au sérieux".
Corbyn fait peur car il n’a pas caché que s’il deveint premier ministre il s’attaquerait "aux inégalités et à l’extreme-droite et ferait changer le rapport de forces en faveur des travailleurs"

Mais les accusations d’antisémitisme et la propagande selon laquelle son arrivée au pouvoir constituerait un "danger pour les juifs britanniques" ont pour vocation de lui mettre des bâtons dans les roues parce qu’il ne défend pas le grand capital.
"Chacun sait pertinemment que Jeremy Corbyn ne représente aucun danger pour les juifs", a commenté un porte-parole du Labour, alors que ce parti subit depuis une bonne année des attaques concernant son soi-disant antisémitisme.

"En revanche, a-t-il souligné, les actes antisémites qui se multiplient aussi bien aux USA qu’en Angleterre de la part des suprémacistes blancs, protégés par Trump, ne sont pas combattus".

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0