Accueil > Actualités

Plainte contre le Fonds National Juif (KKL) au Royaume-Uni

lundi 11 mai 2020

Soixante-trois personnalités juives, dont le comédien et écrivain Alexei Sayle, ont déposé plainte contre le Fonds national juif du Royaume-Uni (Jewish National Fund-JNF), qui se présente comme un organisme de bienfaisance, alors qu’il a financé des crimes de guerre et viole le droit international.


Des Juifs orthodoxes manifestent contre le Jewish National Fund à Londres : "Soutenir le JNF, c’est déraciner les Palestiniens de manière masquée"

Les signataires accusent l’organisme "de bienfaisance", qui a contribué au financement des bombardements de l’été 2014 sur Gaza, d’’induire le public en erreur dans son matériel de collecte de fonds et d’enfreindre les codes de collecte de fonds".

Michael Kalmanovitz est l’un des signataires. Il fait partie de l’International Jewish Anti-Sionist Network (IJAN UK), une organisation qui a cofondé une campagne appelée Stop The JNF.

"Le Fonds national juif (JNF ou KKL), fondé en 1901, est désormais la clé de l’apartheid israélien. Par l’intermédiaire de l’Autorité foncière israélienne, le JNF contrôle 93% des terres domaniales exclusivement pour les personnes de « nationalité juive », « à perpétuité », en d’autres termes, en excluant de façon permanente le peuple palestinien des terres qui ont été achetées sous de faux prétextes ou volées", a-t-il déclaré.

Planter des arbres pour couvrir le nettoyage ethnique

JNF UK prétend être « la plus ancienne organisation caritative d’Israël en Grande-Bretagne », et « chaque centime recueilli par JNF UK est envoyé à un projet en Israël » se vante cet organisme qui donne aux gens une « occasion excitante » de planter des arbres en Israël pour marquer des occasions spéciales, telles que les naissances. Le KKL plante en fait des forêts sur les restes de villages palestiniens balayés par le nettoyage ethnique.

"Les forêts et les parcs du JNF, ajoute-t-il, y compris le parc britannique, ont été plantés et construits sur les ruines de centaines de villages palestiniens détruits et dépeuplés, dans le but de couvrir (littéralement) toutes les traces du nettoyage ethnique de la Palestine. Notamment, en 1967, après la « guerre de six jours », le Fonds National Juif se vantant en ces termes : « le tracteur du FNJ suit le sillage du char de l’armée ».

Exemple de parc construit dans la Vallée du Jourdain, territoire palestinien occupé

Déplacer de force les communautés bédouines

La priorité actuelle de JNF UK est de consacrer de l’argent à des projets dans la région « appauvrie » du Néguev, qui représente 60% des terres d’Israël. Le Blueprint Negev du JNF a pour objectif de faire venir 500 000 personnes dans la région au détriment de la population bédouine.

Dans leur plainte au régulateur de collecte de fonds, les 63 militants juifs soutiennent que :
L’implication de JNF UK dans le Néguev est politique et vise à déplacer de force sa population bédouine, l’une des communautés les plus négligées et les plus pauvres de la région.

La population bédouine du Néguev habite la région depuis des milliers d’années. Mais lorsque l’État d’Israël a été créé en 1948, la plupart des Bédouins ont été contraints de quitter leurs terres et beaucoup sont devenus des réfugiés en Jordanie, dans le Sinaï, à Gaza et en Cisjordanie.

Malgré l’affirmation de JNF UK selon laquelle le Néguev est désormais « largement dépeuplé », environ 230 000 Palestiniens bédouins vivent actuellement dans la région., dont quelque 150 000 habitent dans 37 villages qui ne sont pas reconnus par l’État israélien. Les résidents ont peu de droits et n’ont même pas accès aux réseaux d’égouts, à l’électricité ou à l’eau. L’État israélien tente continuellement de déplacer des personnes en démolissant leurs maisons.

La communauté du Néguev d’al-Araqib a été déplacée pour la première fois en 1951. Les résidents sont retournés sur leurs terres, mais eur village a été détruit par l’État israélien 176 fois. Chaque fois, les villageois reconstruisent.

Complicité dans les crimes de guerre

JNF UK finance également Derech Eretz, une organisation qui fournit des programmes de préparation pré et militaire aux jeunes Israéliens du Néguev, garantissant qu’ils « excelleront dans l’armée ». Derech Eretz fournit également un soutien de service et un mentorat pour leurs diplômés servant dans l’armée, ainsi que des programmes post-militaires.
En outre, les comptes de JNF UK en 2015 révèlent que l’organisme de bienfaisance a dépensé 114 000 £ pour « l’effort de guerre de Gaza » de 2014. Il s’agit du même « effort de guerre » dans lequel Israël a commis des crimes de guerre.

Source : https://www.thecanary.co/uk/analysis/2020/05/10/63-jewish-people-make-complaint-over-charity-funding-activities-in-contravention-of-international-humanitarian-laws/

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0